Apple News : le test complet

J’ai testé pour vous le nouveau lecteur de news de la pomme

Publié le 17/07/2015 à 15:57 par - Mis à jour le 24/02/2016 à 11:47

Apple News est le nouveau lecteur d’actualités d’Apple, qui sortira en même temps qu’iOS 9, à l’automne. Son principe est assez similaire à celui de Flipboard : proposer en une seule application la lecture de d’actualité dans une interface ergonomique, fluide, unifiée et véloce. A première vue, rien de si extraordinaire. Et pourtant, dès la première ouverture on est réellement séduit.

Des avantages concurrentiels très forts

Une expérience utilisateur quasi parfaite

Il faut dire qu’Apple fait très fort. Cette application est un véritable modèle en terme d’ergonomie utilisateur et surpasse très largement en qualité ce que proposent la grande majorité de media, qu’ils soient français ou US. Au delà du design, très clean et attrayant, évidemment responsive et qui fait la part belle au contenu, ce que je retiens surtout c’est que le concept produit est simple, très simple. Cela garantit une prise en main immédiate et sans effort.

De la personnalisation

L’appli est également intelligente. Elle apprend au fur et à mesure de mes lectures quels sont mes centres d’intérêt pour me proposer des recommandations personnalisées. Et selon mes premiers tests, il semble que ce soit l’une des fonctionnalités les plus réussies de l’app. Le moteur de recommandation est diablement efficace.

La pré-installation

Le point fort qui pourrait bien faire basculer l’éconsystème de la consommation d’actu sur mobile, c’est la présence de l’app de manière native sur tous les téléphones de la pomme. Se passer du principal frein à l’adoption qui est le téléchargement, voilà qui met d’emblée Apple News en position de force.

Un grand nombre de partenaires dès le lancement

Apple a bien préparé son lancement avec un très grand nombre de grands noms de la presse US disponibles dans l’application au lancement. Nul doute également qu’un grand nombre de ces media communiqueront eux-aussi sur leur présence dans Apple News, démontrant ainsi leur modernité et leur réactivité aux évolution numériques. Coup double.

apple-news-medias-partenaires

Pour les éditeurs, pas de frein technique à l’entrée

Quand Apple conçoit ce type de produit, il ne pense pas seulement à l’expérience pour son utilisateur final mais aussi à celle des fournisseurs de contenu. En effet, rien de tel pour louper un lancement produit que des freins techniques à l’entrée pour des partenaires potentiels. Soumettre son site à Apple News est donc simple… comme un flux RSS !

On ajoute son flux RSS, on remplit un questionnaire en quelques pages (là aussi, au est au top niveau en terme d’UX), on soumet son logo et… c’est tout. En 5 minutes maximum vous avez soumis votre site à Apple News.

Il existe évidemment des petits ajustements à réaliser pour certains sur la mise en page, que vous verrez dans la démo en vidéo ci-dessous. L’éditeur garde également le choix de proposer la totalité de son contenu, ou seulement un extrait.

Un nouveau canal de distribution de contenus

Tout comme avec Facebook Instant Article, l’utilisateur reste dans l’univers Apple, sans jamais aller sur le site de l’éditeur. Le modèle est ainsi radicalement différent de celui de Google News qui est un « hub » renvoyant directement du trafic vers les sites media.

Pour le stats, il faudra passer par Apple car (officiellement pour des raisons de temps de chargement des pages) il ne sera pas possible pour les éditeurs de poser le code de tracking de leur solution d’analytics habituelle.

Pour la publicité, c’est idem, il faudra passer par iAd, la régie mobile d’Apple, à priori sur un modèle de partage de revenus ; quoique l’on ne dispose à ce jour que de peu d’éléments. En particulier on ne sait pas quels seront les formats publicitaires qui y seront délivrés. Mais la méthode utilisée par Apple pour intégrer certaines publications qui l’intéressent cause déjà quelques remous outre Atlantique. Elle se fonde en effet sur la politique de l’optout : on va vous intégrer, si cela ne vous convient pas, contactez-nous pour nous le dire, sachant que dans tous les cas vous faites votre affaire de toute question de droit d’auteur. On ne peut plus cavalier !

Le principal avantage tout de même à une monétisation publicitaire via Apple sera d’échapper aux ad Blockers qui vont arriver avec iOS 9 également à l’automne sur tous les iDevices. L’inconvénient c’est que l’éditeur va totalement perdre la maitrise de sa commercialisation publicitaire sur ce canal.

Si ce moyen de distribution des contenus semble prometteur pour les acteurs des media, en particulier ceux qui ciblent une population CSP+, il est également synonyme d’encore un peu plus de perte de contrôle sur la data et d’une désintermédiation toujours plus forte. Il n’est pas impossible qu’Apple News soit, dans le fond, beaucoup plus intéressant pour de petits acteurs qui vont ainsi bénéficier d’une nouvelle vitrine de qualité que pour les gros qui vont voir baisser de plus en plus l’audience de leurs propres supports.

Quid de la censure ?

On connait la pudibonderie d’Apple et de Facebook. Que va t’il se passer pour les articles dont le propos ou les images leur paraitront choquants/trop violents/contraires aux bonnes moeurs ? Apple va t’il les bannir comme il le fait pour l’App Store ? C’est un point sur lequel journalistes et éditeurs devront rester très vigilants.

Pour le moment, c’est le flou le plus total côté Apple. Quoique les dernières annonces de recrutements de journalistes, visiblement pour News avec pour mission de la curation de contenus, incitent à penser qu’il y a une vraie volonté d’éviter les biais de la modération non éditoriale que l’on voit sur les autres produits de la pomme. A suivre…

Et bientôt de l’Apple News SEO ?

Dès la prise en main certains critères de ranking semblent se détacher, il semble donc y avoir moyen de faire de l’optimisation de visibilité sur Apple News. On remarque également que la curation se fait par thèmes et par nom de publication, avec une structuration documentaire de l’information associant thème et sous-thèmes. La encore, il y a matière à travailler l’acquisition de visibilité.

Partagez sur les réseaux

 

0 Commentaire (s)